Lartigue, Jean-Jacques

Zone d'identification

Type d'entité

Personne

Forme autorisée du nom

Lartigue, Jean-Jacques

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

1777-1840

Historique

C’est à Montréal que naît Jean-Jacques Lartigue, le 20 juin 1777, fils unique d’un père médecin français, Jacques Lartigue, immigré en Nouvelle-France en 1757 et d’une mère canadienne, Marie-Charlotte Cherrier, de Saint-Denis sur le Richelieu. Notons que par sa mère, Jean-Jacques Lartigue est apparenté à trois grandes familles de la bourgeoisie montréalaise — les Cherrier, les Viger, les Papineau — qui joueront un rôle important dans le milieu, notamment lors de la Révolte de 1837-1838.

Intelligent, vif d’esprit, Jean-Jacques complète à 16 ans ses études classiques au Collège de Montréal, fondé en 1767 par les Sulpiciens, au lendemain de la Conquête. Il consacre ensuite une année entière à l’étude de l’anglais, puis s’adonne pendant trois ans à l’étude du droit civil. Sur le point d’être reçu au Barreau, il décide subitement de se diriger vers la prêtrise.

L’Évêque de Québec, Mgr Pierre Denaut, résidant à Longueuil, où il est aussi curé, accepte avec empressement la candidature de Jean-Jacques. Celui-ci entreprend l’étude de la théologie au Collège de Montréal. Le 28 octobre 1799, il est choisi par Mgr Denaut pour être son secrétaire. À l’âge de 23 ans, il reçoit l’ordination sacerdotale, le 21 septembre 1800, en l’église Saint-Denis-sur-le-Richelieu où son oncle, François Cherrier, est curé.

Devenu prêtre, il est nommé vicaire à Longueuil, tout en demeurant secrétaire de Mgr Denaut. Double fonction qui lui permet d’acquérir une expérience du ministère paroissial et une connaissance de l’ensemble de ce « district de Montréal », en accompagnant l’évêque dans ses longues visites pastorales.

Après le décès de Mgr Denaut, le 17 janvier 1806, à Longueuil même, où il est inhumé (jusqu’à la translation de ses restes à Québec en 1970), Jean-Jacques réalise son désir déjà exprimé d’entrer à Saint-Sulpice. Sa demande d’admission est agréée avec joie dès le 15 février suivant. Il sera vicaire à Notre-Dame pendant treize ans, de 1806 à 1819, responsable d’un vaste quartier où il visite et aide surtout les malades et les pauvres.

Lieux

Statut juridique

Fonctions et activités

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de la notice d'autorité

E01

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Notes relatives à la mise à jour de la notice

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés